09/10/2010

Chicorée sauvage - Astéracées

chicorée 1.jpg

La chicorée sauvage est une plante herbacée vivace, commune le long des chemins et dans les champs incultes. Les tiges sont droites, rameuses, glabres et alternes. Les feuilles sont plus ou moins velues, très découpées à la base. Les inflorescences sont des capitules formées de fleurs ligulées, bleues pâles. La chicorée sauvage, le pissenlit, la laitue sont à la fois des remèdes et des aliments. Les effets de la chicorée sont lents et il faut poursuivre quelques temps avant de ressentir le bénéfice d'une cure. Elle fait merveille comme tonique amer, stomachique, dépuratif, cholagogue, diurétique et laxatif léger. Elle agit de façon bénéfique dans tout les cas d'insuffisance hépatique, de jaunisse et d'engorgement de la vésicule biliaire.

USAGE :

- On ne saurait trop conseiller d'en faire une cure de quelques semaines, pendant la saison, sous forme de salades, mêlée au pissenlit, à la romaine ou à la simple laitue.

- A défaut de pouvoir l'utiliser sous cette forme, on aura recours à l'infusion qui se prépare avec les feuilles, à raison de 30 grammes par litre d'eau. La racine présente les mêmes vertus, aussi bien sèche que fraîchement cueillie.

- En revanche, l'usage de la racine torréfiée, à forte dose, n'est pas recommandable, car pris en grande quantité, elle confère au teint une coloration jaune paille.

- Le sirop de chicorée, vanté autrefois pour ses remarquables propriétés dépuratives, se prépare avec le mélange suivant : Chicorée sauvage, pissenlit, chiendent, fumeterre, scolopendre, bais d'Alkékenge, rhubarbe (proporsions égales). On prépare comme une infusion ordinaire, on laisse infuser vingt-quatre heures, on passe et l'on édulcore avec suffisamment de sirop de canne ou de miel. Cette préparation peut être donnée également aux très jeunes enfants.

RECOLTE :

- Les racines et feuilles se récoltent de mai à juillet.

CONSERVATION :

- Les racines et les feuilles peuvent être séchées.

- Les racines seront torréfiées pour fabriquer un succédané de café.

RECETTE :

- La "barbe de capucin" est une salade obtenue par la mise en forçage de racines de chicorée  sauvage disposées dans des couches de fumier, à l'obscurité, dans une cave. Cette culture s'était beaucoup développée aux environs de Paris au milieu du 19ème siècle.

- La chicorée mélangée au lait est plus digeste que le café.

 

Het Witte Elfenheksje

chicorée 2.jpg

Cichorium intybus - Asteraceae

Les commentaires sont fermés.