15/01/2011

Ortie dioïque -Urticacées

ortie 1.JPG

L'ortie dioïque pousse en colonies et s'étend rapidement dans un sol riche en azote. Elle est répandue dans toutes les régions tempérées du monde et pousse dans les haies, les friches en lisière des champs. Son som Latin "urere" signifie "brûler". Le pouvoir urticant est dû à la présence d'histamine et d'acétylcholine. L'ortie pique moins lorsqu'elle est mouillée et les poils urticants disparaissent au séchage et à la cuisson. Les tiges dressées sont couvertes de poils urticants, tout comme les feuilles. Les feuilles sont opposées, cordiformes, bordées de dents triangulaires et longuement pétiolées. Les minuscules fleurs verdâtres sont réunies en grappes lâches et pendantes. Les mâles et les femelles se trouvent sur des pieds différents. Elles s'épanouissent de juin à octobre. Considérée comme mauvaise herbe, l'ortie dioïque est cependant utilisée comme plante médicinale depuis l'Antiquité. Ses propriétés thérapeutiques sont nombreuses. Elle est dépurative, tonique, diurétique,antianémique, antiasthmatique, hémostatique. Outre ses vertus médicinales, l'ortie dioïque était utilisée jadis à toutes sortes de fins. Elle servait à fabriquer du papier, des tissus, des voiles, des cordages et des filets de pêcheurs. On utilisaient les racines, qui renferment une matière colorante jaune, et les feuilles, qui donnent un colorant vert, pour teindre les lainages.

USAGE :

- Elle est indiquée en cas de diabète, de rhumatismes et de gouttes.

- Elle régularise les menstruations.

- L'infusion est conseillée pour la vésicule biliaire, le foie, le transit intestinal.

- En gargarisme, elle soulage les maux de gorge.

- En compresse, elle réduit l'acné et l'eczéma.

- La lotion d'ortie est bonne pour nettoyer la peau.

- Un shampooing aux extraits d'ortie lutte contre la séborrhée et la formation de péllicules.

RECOLTE :

- Pour avoir des jeunes feuilles fraîches presque en toutes saisons, coupez régulièrement les tiges lorqu'elles commencent à monter.

- Ramassez les jeunes feuilles au printemps et en été. Récoltez les racines en automne. Portez des gants pour ne pas vous piquer.

CONSERVATION :

- Les plantes entières et les feuilles se conservent séchées. On peut les faire sécher au soleil, dans un four entrouvert ou sur un radiateur.

RECETTE :

- Cuites, elles se préparent en soupe, en soufflé, en gratin, en quiche, en omelette.

ATTENTION :

- Les feuilles et les tiges crues sont irritantes.


Het Witte Elfenheksje

ortie 2.JPG

Urtica dioica - Urticaceae 

 

Commentaires

Bonjour Mimi,


Votre blog est très intéressant. Comme Flamand habitant en Wallonie j'en apprécie aussi le bilinguisme.

Comment s'organisent les visites à la Provence avec vous?

Je vous saurai gré de bien vouloir m'envoyer de plus amples renseignements.
Je vous en remercie d'avance,

Herman

Écrit par : Herman Francq | 17/04/2011

Les commentaires sont fermés.