14/02/2011

Lamier blanc - Labiées

lamier blanc 1.jpg

Autrefois, le lamier blanc était appelé "Archangélique" Il est répandu dans de nombreuses régions d'Europe. Il pousse dans les haies, les prairies, les broussailles, le long des chemins et au bord de l'eau. Cette plante vivace pousse souvent à côté de l'ortie dioïque, avec laquelle on la confond d'ailleurs souvent. Les fleurs blanches, bilabiées, sont groupées en verticilles à l'aisselle des feuilles supérieures et fleurissent d'avril - mai à novembre. Les feuilles sont vert vif, opposées, à bord denté et ne sont pas urticantes. Les tiges de section carrée sont creuses. Le lamier blanc est utilisé dans le traitement des problèmes gynécologiques. Il soulage les règles douloureuses et régularise les écoulements sanguins. Grâce à ses propriétés astringentes et dépuratives, la plante soigne les catarrhes bronchiques, les diarrhées, les problèmes hépatiques, la goutte et la cystite.

USAGE :

- En usage externe, une décoction de sommités florales concentrée soulage les hémorroïdes et les varices. On peut aussi l'utiliser pour les lavages en cas de leucorrhée.

- Fais une tisane avec les sommités florales en cas de diarrhées, de problèmes menstruels ou hépatiques.

RECOLTE :

- Ramassez les plantes quand elles sont en fleurs et les feuilles selon les besoins.

CONSERVATION :

- Faites sécher les sommités florales pour en faire des infusions.

RECETTE :

- Les jeunes feuilles peuvent se consommer crues en salade.

- Les feuilles plus âgées sont meilleures cuites en légumes. Leur goût est agréable mais nettement moins savoureux que celui des orties.

- On peut préparer un pain en hachant les feuilles et en les mélangeant à de la farine qu'il faut pétrir longuement pour obtenir une pâte souple. Ensuite, on la laisse lever, puis on la cuit à four chaud dans des moules graissés. Ce délicieux "pain vert" se déguste coupé en belles tranches beurrées.

- Le lamier pourpre (Lamium purpureum, le lamier jaune ( l. galeobdolon) et le lamier tacheté (l. maculatum) sont comestibles et peuvent être cuisinés de la même façon.

 

Het Witte Elfenheksje

lamier jaune 2.jpg

Lamier jaune - L.Galeobdolon - Labiatae

lamier bleu 3.jpg

Lamier pourpre - Lamium purpureum - Labiatae

 

22/09/2010

Lierre terrestre - labiacées

lierre terrestre1.jpg

Le lierre terrestre n'a aucun point commun avec le lierre grimpant. C'est une labiacée, il est très répandu dans les sous-bois, les jardins et les vergers, où il pousse à l'abri des branches. Jusqu'au 13ème siècle environ, avant que le houblon ne devienne l'ingrédient universel servant à aromatiser la bière pour lui donner une certaine amertume, l'empêcher de tourner et la clarifier, d'autres plantes dont le lierre terrestre a joué ce rôle. Le lierre terrestre est une vieille plante médicinale dont l'usage se perd dans la nuit des temps tous les anciens auteurs sont en accord pour vanter son efficacité dans les maladies du poumon. Elle a des qualités astringentes, chaudes, âcres et mordantes. La plante était très utilisée par voie externe, en décoction, en cataplasme, pour faire mûrir les abcès, soigner les ulcères et les plaies. Le lierre terrestre est avant tout un remarquable pectoral, stimulant des bronches, et donnerait les meilleurs effets sur les crises d'asthme, les vieilles toux et le catarrhe, avec le suc frais de la plante. Il a également servi à soigner l'atonie gastrique, les affections urinaires et les leucorrhées.

USAGE :

- Les feuilles fraîches seront utilisées en cataplasmes sur les abcès et les furoncles.

- L'infusion et le suc frais exprimé sont recommandés pour soigner les inflammations des muqueuses, du nez et de la gorge, que ce voit en lavage nasal ou en gargarisme.

- On prépare une infusion à raison de deux cuillerées à thé de la plante par tasse d'eau. Infuser 10 minutes et prendre 3 ou 4 tasses par jour. Il est toujours préférable d'ajouter quelques pincées d'anis vert ou une  autre herbe parfumée pour accompagner le lierre terrestre, compte tenu de sa saveur un peu âcre et amère.

RECOLTE :

- Récoltez la plante en fleurs le matin, dès que la rosée est évaporée, et faites-la sécher à l'obscurité sur une toile moustiquaire montée sur un cadre.

CONSERVATION :

- Conservez-la dans un bocal de verre à l'abri de la lumière et de l'humidité.

RECETTE :

- La plante sera d'une grande utilité durant la période caniculaire, car elle est très rafraîchissante, préparez-en une infusion que vous boirez chaude ou froide, avec un peu de miel. Ne vous laissez pas intimider par l'aspect huileux de la boisson, cela tient à la richesse en huile essentielle de la plante.

- Les jeunes feuilles et les fleurs de lierre terrestre se mangent en salade. Ajoutez-les avec modérations, leur arôme prononcé risquant de masquer les saveurs plus délicates des autres verdures.

 

Het Witte Elfenheksje

lierre terrestre 2.jpg

Glechoma hederacea - Labiatae