03/10/2010

Valériane - Valérianacée

valériane 3.jpg

La valériane, appelée aussi herbe de Saint-Georges, dégage une odeur parfois incommodante, ce qui n'empêche pas certains parfumeurs d'utiliser son arôme. Les chats sont irrésistiblement attirés par son feuillage car l'odeur que la plante dégage évoque l'odeur des matous. C'est pour cette raison que les sorcières l'appelaient l'herbe-aux-chats. Vivace et rustique la valériane convient aux bordures et massifs. La tige est tubulaire, verte,et parcourue de profonds sillons. Les feuilles sont étroites, d'un vert soutenu, groupées en rosette à la base de la tige ou insérées le long de celle-ci et opposées. Les petites fleurs blanches ou rosées sont réunies à l'extrémité de la tige en inflorescences ombelliformes. La valériane est avant tout un excellent sédatif du système nerveux et un remède pour les crises de nerfs, les spasmes, l'hystérie et les mouvements convulsifs ou les crises d'épilepsie.

USAGE :

- On prescrit la valériane en infusion en cas de commotion, de règles douloureuses et dans tous les cas d'insomnie d'origine nerveuse.

- On pourra s'en servir pour calmer les céphalées nerveuses, les palpitations, les spasmes de l'estomac et les crampes intestinales (Dans tous les cas où la tension et la fragilité nerveuse sont en cause.)

- La décoction est utilisée pour les soins du visage, notamment en cas de boutons d'acné, de démangeaisons et même, d'eczéma.

- Dans le bain, elle est calmante.

RECOLTE :

- Déterrez après deux ans, quand les feuilles sont tombées. Utilisez les racines propres et sèches dans l'année.

CONSERVATION :

- Coupez rhizome et racines, puis mettez au sec dans un lieu sombre.

ATTENTION :

- Ne pas consommer avec des calmants et somnifères chimoques, et jamais durant plus de trois semaines d'affilée. La valériane est très active et pourrait provoquer, à forte dose, hallucinations, maux de tête et tremblements nerveux.

 

Het Witte Elfenheksje

valériane 4.jpg

Valeriana officinalis - Valerianaceae

24/09/2010

Coucou "Primevère officinale" - Primulacées

 

coucou 1.jpg

Autrefois assez commun, il a aujourd'hui disparu de nombreuses zones à cause de l'emploi de produits chimiques et de cueillettes excessives. Evitez donc de le cueillir dans la nature. Si vous voulez l'utiliser à des fins culinaires ou médicinales, cultivez-le dans un jardin d'herbes. Le coucou est une jolie plante vivace aux fleurettes jaune vif, en forme de clochettes. Les fleurs parfumées sont groupées en ombelles au sommet d'une longue hampe florale et penchées d'un même côté.La racine du coucou renferme des saponines, qui ont un puissant effet expectorant, on l'utilise pour traiter les bronchites et les toux chroniques très grasses. Elle agirait aussi sur les rhumatismes et serait diurétique. Les fleurs ont des propriétés sédatives, antispamodiques et anti-inflammatoires. Elles sont donc recommandées en cas de surmenage, d'insomnie, d'anxiété,de maux de tête, de spasme nerveux de l'estomac, de constipation, d'asthme et d'allergie. L'huile de coucou ( obtenue en laissant macérer des fleurs, et des racines fraîches pendant plusieurs semaines au soleil dans un bocal bien bouché) soulage les enflures, les ecchymoses et les douleurs.

USAGE :

- Contre les bronchites et les toux grasses, prenez une infusion de racines.

- En cas de surmenage et d'insomnie, faites une tisane avec des fleurs fraîches ou séchées.

- En cas de migraine, appliquez une compresse sur la tête.

- Sur les contusions et les ecchymoses, passez de l'huile de coucou ou un cataplasme de feuilles bouillies encore chaude.

RECOLTE :

- Ramassez les fleurs quand elles s'ouvrent, les feuilles au printemps et en été, et les racines en automne.

CONSERVATION :

- Séchez les fleurs et les racines pour les utiliser en infusions ou autres préparations .

- Les fleurs peuvent être confites.

RECETTE :

- Les jeunes feuilles se mangent crues, ajoutées aux salades composées.

- Les feuilles plus âgées peuvent être cuites en légume ou en soupe.

- Faites confire les fleurs et utilisez-les pour décorer les gâteaux.

- Laissez macérer les fleurs pour en faire de vin de coucou.

ATTENTION :

- Ne pas prendre pendant la grossesse en cas d'allergie à l'aspirine et pendant un traitement anticoagulant.

- A fortes doses, provoque diarrhées et vomissements.

 

Het Witte Elfenheksje

coucou 2.jpg

Primula veris - Primulaceae