18/09/2010

Hamamélis -

hamamelis 1.jpg

Arbuste à feuillage caduc qui fleurit en automne. A l'époque où ses feuilles tombent, de petites fleurs jaunes éclosent. Elles sont suivies de capsules de fruits bruns contenant des graines blanches comestibles. A maturité, elles sont violemment éjectées de leur coque. La traduction d'hamamélis signifie "noisetier de sorcière", car la plante a été associée à la sorcellerie. Ses rameaux fourchus, ressemblant à ceux du noisetier, étaient utilisés comme baguette divinatoire pour trouver l'eau et l'or. Ce petit arbre rustique, aux vertus médicinales, est aussi utilisé en dermatologie pour traiter l'eczéma et les lésions cutanées, notamment les peaux crevassées, brûlées par le soleil, les éruptions et les contusions. C'est aussi un remède efficace dans le traitement des varices, jambes lourdes, couperose, hémorroïdes, fragilité des petits vaisseaux et hémorragies internes et externes. Enfin, il est employé en cas de diarrhées et d'infections des yeux.

USAGE :

- Sur les varices, appliquez 20 ml de teinture d'écorce diluée dans 100 ml d'eau froide.

- Tamponnez les piqûres d'insectes, irritations cutanées et hématomes avec de l'hamamélis distillé.

- Sur les hémorroïdes, mettez de la pommade d'écorce.

- Utilisez une infusion de feuilles en lotion pour soigner les tumeurs et kystes, et en bain d'yeux pour les infections oculaires.

- En usage interne, traite diarrhées et hémorragies.

RECOLTE :

- Ramassez les feuilles en été, les ramilles ou l'écorce au printemps.

- COSERVATION :

- Faites sécher les feuilles à l'ombre. L'écorce peut aussi être séchée.

ATTENTION :

- Ne pas utiliser sans avis médical. La teinture d'écorce ou de feuilles peut provoquer des réactions allergiques. L'essence d'hamamélis peut abîmer la peau.

Het Witte Elfenheksje

hamamelis 2.jpg

Hamamelis virginiana - Hamamelidaceae

17/09/2010

Ficaire - Renonculacées

 

ficaire 2.jpg

 

Les fleurs de la ficaire ressemblent à celles du bouton d'or mais possèdent toutefois davantage de pétales et moins de sépales. Ses feuilles imitent celles du lierre. C'est une plante vivace qui aime les sols frais et riches. Bien qu'elle forme de beaux tapis fleuris, elle est souvent considérée comme une mauvaise herbe dans les jardins où elle occupe le terrain en attendant que d'autres plantes prennent le relais. Ses fleurs se ferment par temps couvert.

USAGES :

- Les feuilles s'utilisent dans des préparations pharmaceutiques comme décongestionnant.

- La ficaire était autrefois réputée pour traiter les verrues.

- Ses boutons floraux, riches en vitamine C étaient consommés pour lutter contre le scorbut, mais sans excès en raison d'une certaine toxicité.

- Toutes les renonculacées sont toxiques, mais une fois séchée la ficaire devient à peu près inoffensive.

- Employée en compresses, à raison d'une décoction de 40 grammes de feuilles par litre d'eau, elle soulage hémorroïdes et varices.

ATTENTION :

- Toutes les renonculacées sont toxique, la ficaire n'échappe pas à la règle qui recèle autant de molécules infréquentables dont la protoanémonine, une substance provoquant de violentes contractions musculaires, des coliques sanglantes, des troubles respiratoire et cardiaques et autres joyeusetés. Je vous conseille donc de ne pas en récolter.

 

Het Witte Elfenheksje

ficaire 1.jpg

Ranunculus ficaria - Renonculaceae

16/09/2010

Pas-d'âne - Composées

pas -d'âne 1.jpg

Le pas-d'âne est fréquemment appelé "tussilage", d'après son nom botanique. Cette plante vivace herbacées forme d'importantes colonies, et pousse spontanément dans les fossés, les haies, les champs cultivés, les friches, en lisière de bois, sur les talus et les bords des routes. Elle fleurit de mars à mai. Les fleurs jaune d'or sont réunies en capitule unique au sommet des tiges. Elles sont suivies par des rosettes de feuilles aux longs pétioles. Les tiges florales dressées, rougeâtres, sont couvertes d'écailles charnues. Le nom scientifique du pas-d'âne vient de Latin "tussis agere, qui signifie "éloigner la toux".

USAGE :

- Associé à d'autres plantes notamment le romarin, le thym et la lavande -sous forme de tabac d'herbe- , le pas-d'âne est particulièrement efficace pour soigner l'asthme, les catarrhes accompagnés de toux et d'enrouement et autres troubles des voies respiratoires.

- Grâce à son effet calmant sur les muqueuses, il se révèle aussi utile en cas de gastrite.

- En application externe, on préconise un mélange de feuilles fraîches écrasées et de miel pour apaiser les irritations cutanées, les blessures et les varices.

- Les feuilles et les fleurs agissent comme anti-inflammatoire et expectorant. Prises en tisanes, elles sont un remède efficace pour soigner les toux, bronchites, laryngites et autres affections des voies respiratoire

RECOLTE :

- Ramassez les fleurs en mars ou avril avant éclosion complète et les feuilles de mai à juillet.

CONSERVATION :

- Faites sécher les feuilles et les fleurs au soleil ou dans une pièce chauffée et bien ventilée. Conservez-les dans un bocal hermétique pour la consommation hivernale.

RECETTE :

- Les fleurs fermentées servent à faire du vin.

- Crues, les tiges et les capitules s'ajoutent aux salades. On peut également les faire revenir à la poêle dans un peu de beurre, ou à l'eau.

- Les très jeunes feuilles se mangent crues avec leur pétiole, mais elles deviennent vite caoutchouteuses. En revanche, elles font un très bon légume, mais elles sont longues à cuire.

- Les racines cuites à l'eau donnent une sorte de sucre d'orge.

- Les feuilles adultes, séchées et brûlées, produisent des cendres qui peuvent servir de substitut au sel.

ATTENTION :

- Ne pas consommer plus de 3 ou 4 semaines. Ne pas donner aux femmes enceintes et aux personnes malades du foie.

 

Het Witte Elfenheksje

pas d'âne 2.jpg

Tussilago farfara - Compositae